David Hammons : blizaard ball sale (illustrations, couleur)

À propos

David Hammons est né en 1943 à Springfield, aux États-Unis. Il s'est formé au cours des années 1960 et 1970, au moment où le Black Power et la communauté du Black Arts Movement commencent à se répandre aux États-Unis. Dès ses débuts cependant, Hammons poursuit un parcours autonome, qui se démarque par ses choix personnels. Ses performances des années 1980 témoignent de son choix de se mettre toujours en marge, de la manière la plus discrète qui soit. Hammons fait de la question raciale et de sa propre identité afro-américaine le thème essentiel de son travail. S'inspirant aussi bien des readymade de Duchamp que de l'arte povera, il recueille des matériaux abandonnés, qu'il trouve souvent dans la rue et qui sont liés à la culture noire américaine - des fragments de métal et de bois, des cheveux, des cigarettes, des paniers de basket, des pierres et des tissus - et les élève au rang d'objets d'art. Un jour d'hiver, en 1983, David Hammons s'installe dans la rue pour vendre des boules de neige de différentes tailles. Il les installe en rangées selon leur taille et passe sa journée à tenir le rôle d'un vendeur aimable. Il inscrit cet événement - qu'il nomme plus tard Bliz-aard Ball Sale - dans un corpus d'oeuvres qui, de la fin des années 1960 à nos jours, se sert d'un lexique d'actions discrètes et de matériaux typiquement « noirs » pour construire une critique de la nature de l'oeuvre d'art, du monde de l'art et du racisme aux États-Unis. Bien que Bliz-aard Ball Sale soit souvent mentionnée et que la réputation de l'oeuvre gagne de plus en plus en influence, elle n'a longtemps été connue qu'à travers de maigres descriptions et par quelques photographies. Dans cette passionnante étude, Elena Filipovic partage la vaste histoire de cette oeuvre éphémère qu'elle a recueillie à travers des témoignages oraux, la découverte d'images et de documents rarement montrés, nous donnant ainsi quelques aperçus d'un artiste insaisissable qui a érigé au rang d'art le fait de se rendre difficile à trouver. Ce livre est le premier essai en français consacré à cet artiste majeur de la scène internationale, aussi insaisissable qu'incontournable.


Rayons : Arts et spectacles > Arts et spectacles


  • Auteur(s)

    Elena Filipovic

  • Éditeur

    Dilecta

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Date de parution

    15/04/2022

  • EAN

    9782373721294

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    150 Pages

  • Longueur

    25 cm

  • Largeur

    16 cm

  • Épaisseur

    1.4 cm

  • Poids

    388 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Elena Filipovic

Depuis 2014, Elena Filipovic est la directrice et commissaire de la Kunsthalle de Bâle, où elle a organisé plus
de quarante expositions d'artistesémergents. Elle a été commissaire en cheffe au WIELS (Bruxelles) et cocommissaire
avec Adam Szymczyk de la cinquième édition de la Biennale de Berlin en 2008. Elle a publié des
textes dans de nombreux catalogues d'exposition et revues et a dirigé plusieurs recueils dont les plus récents
sont The Artist as Curator: An Anthology (Milan, Mousse Publications, 2017) et Felix Gonzalez-Torres: Specific
Objects Without Specific Form (Londres, König Books, 2017). Elle est également l'auteure de The Apparently
Marginal Activities of Marcel Duchamp (Cambridge, MIT Press, 2016).

empty