À propos

C'est au Moyen-Âge que l'on commence à utiliser la violette en cuisine. Elle était jusque-là connue pour ses vertus médicinales (les Grecs en faisaient des infusions contre les maux de tête). Ces deux usages iront ensuite toujours de pair. Au XIVe siècle, on trouve des recettes attestant de l'utilisation des feuilles dans des mets salés, et des fleurs pilées avec des amandes ou du lait. La mode des fleurs comestibles la met à la carte des restaurants gastronomiques : couronnement d'une "carrière" culinaire entamée quelque siècles plus tôt.

Recettes :
Soupe de rollmops, quenelle de vitelottes aux violettes Terrine de foies de volailles aux pruneaux et à la violette Feuilleté de boudin blanc à la violette Asperges Proust Civet de lapin aux violettes Compotée tiède de pèches de vigne, figues, et vin de violette Aspic de fruits noirs aux bonbons à la violette Simnel cake (gâteau irlandais à la violette) Crêpes à la limonade de violette Mousse au chocolat express à la violette


Rayons : Vie pratique & Loisirs > Arts de la table / Gastronomie > Aliments / produits > Aliments / produits autre


  • Auteur(s)

    Laurence Quelen

  • Éditeur

    Epure

  • Distributeur

    Belles Lettres

  • Date de parution

    14/03/2013

  • Collection

    Dix Facons De Le Preparer

  • EAN

    9782352552109

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    24 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    12.5 cm

  • Épaisseur

    0.2 cm

  • Poids

    50 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Laurence Quelen

Laurence Quélen est passée sans regret de la littérature à la cuisine. Une fois ses diplômes de pâtisserie et boulangerie en poche, elle parcourt la France comme cuisinière dans plusieurs restaurants avant d'ouvrir, à Roubaix, sa propre boutique, “Le pain de voyage” où elle propose pains et gâteaux du monde. Déjà auteur à l'Épure du Maroilles et du spéculoos dans la collection “dix façons de préparer”.

empty