Langue française

  • Une histoire mondiale des femmes photographes

    Luce Lebart

    • Textuel
    • 4 Novembre 2020

    Une fabuleuse somme collective, un livre manifeste, un ouvrage de référence : telle est l'ambition de cet ouvrage co-construit par 160 autrices du monde entier qui présentent 300 femmes photographes, de l'invention du médium aux années 2000. Ainsi les portraits de chaque photographe ont été rédigés par des femmes de toute nationalité pour se prémunir de l'écueil d'un regard "occidentalo-centré". Les séquences de portraits alternent avec des portfolios qui font dialoguer les oeuvres entre elles.

  • Love songs : photographies de l'intime

    Collectif

    • Xavier barral
    • 21 Avril 2022

    Réunissant une quinzaine de séries parmi les plus importantes de l'histoire de la photographie des XXe et XXIe siècles, créées par des artistes travaillant sur leurs propres relations amoureuses, Love Songs est un livre qui examine ce qui se passe lorsque l'objectif est braqué sur soi, lorsque les photographes font le point sur leurs histoires d'amour.
    Cet ouvrage interroge également le rôle de la photographie dans la compréhension et la représentation de l'intimité, la sexualité, l'identité, le rapport à la mort et l'intelligence émotionnelle.
    Parmi les séries photographiques majeures du livre, les séries de Nobuyoshi Araki Sentimental Journey (1969) et Winter Journey (1989-90) jouent un rôle unique, se concentrant respectivement sur le début et la fin de sa relation avec sa femme Yoko, de leur lune de miel à sa mort.
    Est présenté également le chef-d'oeuvre de Nan Goldin, intitulé The Ballad of Sexual Dependency (depuis 1983).
    Dans un cas comme dans l'autre, ces séries photographiques, à la fois poétiques et dures, placent le spectateur au coeur de l'action, témoin, au plus près de la vie et des émotions de leur auteur.
    Love Songs a pour ambition de revisiter l'histoire de séries photographiques clés, créées depuis les années 1950.

  • À travers plus de 250 images, ce livre propose une histoire ambitieuse du portrait en photographie du daguerréotype à l'ère du numérique. Le corpus remarquable inclut les plus grands photographes : Man Ray, Diane Arbus, Cindy Sherman, Todd Hido, Zanele Muholi... Un livre de référence sur un thème aussi recherché qu'absent des rayons des librairies signé de Phillip Prodger, directeur de la photographie à la National Portrait Gallery de Londres.

  • La collection Thomas Walther du Museum of Modern Art (New York) est un fonds photographique réunissant près de 350 photographies. Elle s'avère unique non seulement au regard de la qualité exceptionnelle des tirages, exclusivement d'époque, mais aussi parce qu'elle reflète un moment clé de l'histoire de la discipline, à travers une centaine de figures emblématiques de l'avant-garde européenne des années 1920 et 1930 comme Berenice Abbott, Manuel Alvarez Bravo, Claude Cahun, André Kertész, Germaine Krull, Alfred Stieglitz, Paul Strand ou Edward Weston, pour ne citer que les plus connues.

  • Au début des années 1970, à la demande de ses amis et collectionneurs John et Dominique Menil, Henri Cartier-Bresson passe en revue les milliers de tirages de ses archives à la recherche des oeuvres les plus importantes et les plus significatives de sa carrière. 385 photographies ainsi choisies sont imprimées dans son laboratoire de confiance, à Paris, entre 1972 et 1973.Pour mettre en valeur ce « Master Set »,la photographe Annie Leibovitz, le réalisateur Wim Wenders, l'écrivain Javier Cercas, la directrice du Département des estampes et de la photographie de la Bibliothèque nationale de France, Sylvie Aubenas, et le collectionneur François Pinault ont choisi chacun une cinquantaine d'images issues de cet ensemble unique, qui jusqu'à présent n'avait jamais été publié dans son intégralité. À travers cette sélection, chacun partage sa vision personnelle de l'oeuvre de l'un des plus grands photographes du XXe siècle.
    Le Grand Jeu est divisé en deux parties : la première présente la sélection de chaque commissaire, accompagnée d'un texte rédigé pour l'occasion ; la seconde, l'ensemble du Master Set tel qu'il a été conçu par Cartier-Bresson.

  • Ando : complete works 1975 : today

    Philip Jodidio

    • Taschen
    • 16 Octobre 2020

    Découvrez le maître de la simplicité moderniste Tadao Ando. Adaptée de notre hommage taille XXL dans un format plus petit et pratique, cette anthologie retrace l'ensemble de la carrière de l'architecte, y compris ses tout derniers projets comme le Poly Theater de Shanghai et le Centro Roberto Garza à Monterrey, Mexique, chacun détaillé à travers photographies et dessins architecturaux.

  • Atlas Tadao Ando

    Philippe Séclier

    • Xavier barral
    • 18 Mars 2021

    L'oeuvre architecturale de Tadao Ando est reconnue à travers le monde. Pour la première fois le photographe Philippe Séclier, passionné d'architecture, a entrepris de relever une grande partie de ses constructions. Il s'est confronté aux figures géométriques et aux résonances spatiales de l'architecte japonais.

    La lecture des planches de cet atlas permet de percevoir les jeux d'échos entre chaque édifice et de restituer, par-delà les enveloppes de béton et de verre, le caractère éminemment contemplatif et la force artistique de l'oeuvre du célèbre architecte. Le texte de Yann Nussaume viendra éclairer les différentes facettes de cette approche.

    « Le Japon doit faire face, depuis des siècles, à l'impermanence des choses. Le tremblement de terre et le tsunami qui ont frappé, le 11 mars 2011, la côte Pacifique du Tohoku, nous l'ont malheureusement rappelé. Après m'être rendu dans les environs de Fukushima, pour les besoins d'un reportage, mon goût pour l'architecture japonaise m'a conduit à revenir dans ce pays alors en pleine reconstruction, afin de visiter notamment des édifices dessinés par Tadao Ando. Church of the Light, érigé à Ibaraki, dans la banlieue d'Osaka, fut le premier d'entre eux. D'instinct, devant la beauté, la simplicité et la plénitude cette petite église, j'ai su que j'allais être amené à découvrir d'autres lieux pour me confronter aux figures géométriques et aux résonances spatiales de Tadao Ando. Habité par ce projet, je n'ai eu de cesse, depuis 2012, de me documenter et de partir sur ses traces non seulement au Japon, mais aussi en Chine, en Corée du Sud, en Europe, en Amérique du Nord et en Amérique latine. Partout où j'ai pu, même quand les portes étaient closes et qu'il fallait insister pour qu'elles s'ouvrent, et par tous les temps, j'ai photographié les oeuvres de Tadao Ando. Son dialogue incessant avec la lumière et la matière m'a permis d'étudier sa mise en scène, de décomposer son geste créatif et de traduire, à ma façon, son langage architectural.

    Huit ans plus tard, cet ouvrage réunit sous la forme d'un atlas plus de cent-vingt constructions dont la lecture des planches permet de structurer les récurrences de formes : maisons, églises, temples, musées, fondations, universités, bibliothèques, complexes multi-culturels, théâtres, boutiques, galeries marchandes, bureaux, usines, hôtels, restaurants, centres communautaires, maisons de thé, stations de métro ou de chemin de fer, et même un pont... »

  • Araki : 40th anniversary edition

    Nobuyoshi Araki

    • Taschen
    • 16 Octobre 2020

    Cette rétrospective ultime réunit, en 512 pages, les images choisies par Nobuyoshi Araki lui-même pour retracer ses 10 ans de carrière. Publié à l'origine en édition limitée et désormais disponible dans un nouveau format pour fêter les 40 ans de TASCHEN, ce recueil intime nous plonge dans son oeuvre à travers les sujets les plus célèbres d'Araki: des scènes de rue de Tokyo, des visages et des mets, des fleurs sensuelles, les organes féminins et l'art japonais du bondage.

  • Paris ; portrait d'une ville

    Collectif

    • Taschen
    • 8 Novembre 2017

    Décrite par Goethe comme «la ville universelle où chaque pas sur un pont ou une place rappelle un grand passé», Paris est riche de deux mille ans d'histoire, mais aussi de sa beauté, son romantisme et son art. C'est la ville de Marcel Proust et de Coco Chanel, d'Édith Piaf et de Jean-Paul Sartre, de l'impressionnisme, du cubisme, du surréalisme, de la flegmatique Rive gauche et des lumières scintillantes de la tour Eiffel la nuit.

    C'est aussi sur les berges de la Seine que Niépce et Daguerre ont officiellement donné naissance au nouvel art de la photographie et cette mosaïque évocatrice d'images célèbre la remarquable histoire photographique, mais aussi culturelle, architecturale et sociale de la ville. Quelque 300 photos rapprochent le passé et le présent, le monumental et le quotidien, les visages et les paysages, ainsi que les talents de photographes aussi illustres que Daguerre, Marville, Atget, Lartigue, Brassaï, Kertész, Ronis, Doisneau ou Cartier-Bresson.

  • L'art vidéo t.3 ; redéfinitions contemporaines

    Collectif

    • Art press
    • 3 Juillet 2020

    Dernier d'une série de trois volumes d'entretiens retraçant l'histoire de la vidéo à travers artpress, L'art vidéo 3. Redéfinitions contemporaines réunit des interviews réalisées au cours des années 2010. Elles témoignent des transformations en cours.
    Même si la vidéo apparaît comme le meilleur outil pour jeter un regard critique sur le passé et le présent, les modes opératoires, les usages et les finalités sont multiples et rebattent les cartes des hiérarchies entre l'image et le son. À tel point que la vidéo, intégrée au media art ou «nouveaux médias», semble paradoxalement remettre en cause l'hégémonie du visuel.

    Entretiens avec Ed Atkins, David Claerbout, Camille Henrot, Bouchra Khalili, Ariane Loze, Mika Rottenberg, Anri Sala, Wael Shawky, Hito Steyerl.
    Par Safia Belmenouar, Florian Ebner, Étienne Hatt, Eleanor Heartney, Marcella Lista, Anaël Pigeat, Kathryn Rattee, Erik Verhagen.
    Préface d'Étienne Hatt.

  • L'art vidéo t.1 ; les débuts

    Collectif

    • Art press
    • 30 Janvier 2020

    Premier d'une série de trois volumes d'entretiens retraçant l'histoire de l'art vidéo à travers artpress, L'art vidéo 1. Les débuts réunit des artistes des deux premières générations de vidéastes.
    Des pionniers Woif Vostell et Nam June Paik au succès, en 1995, de Bill Viola et Gary Hill à la Biennale de Venise, la vidéo s'affirme comme une pratique incontournable de l'art contemporain. Tandis que la vidéosurveillance inspire des travaux en circuit fermé, la télévision reste longtemps la référence, souvent en négatif, de l'art vidéo qui prend la forme de bandes diffusées dans des moniteurs. Mais les artistes commencent aussi à explorer les voies de la vidéosculpture et de l'installation. De cette histoire, artpress donne une vision interdisciplinaire qui l'ouvre à la vidéo-théâtre, à la vidéo-danse ou à la vidéo-performance.

    Entretiens avec Jean-Pierre Bertrand, Jean-Paul Fargier, Gary Hill, Michel Jaffrennou, Joan Jonas, Thierry Kuntzel, Hervé Nisic, Nam June Paik, Bill Viola, Wolf Vostell.
    Par Liliana Albertazzi, Dany Bloch, Louis-José Lestocart, Catherine Millet, Guy Scarpetta, Barry Schwabsky, Raphaël Sorin.
    Préface d'Étienne Hatt.

  • L'art vidéo t.2 ; entre cinéma et installation

    Collectif

    • Art press
    • 30 Janvier 2020

    Deuxième d'une série de trois volumes d'entretiens retraçant l'histoire de la vidéo à travers art press, L'art vidéo 2. Entre cinéma et installation revient sur les années 1990-2000. Elles furent marquées par le tournant cinématographique de la vidéo.
    On ne parle alors plus de vidéo mais d'un « autre cinéma » ou de « cinéma d'exposition ».
    Douglas Gordon et Pierre Huyghe commencent par déconstruire les films existants quand d'autres en reprennent librement les caractéristiques.
    La vidéo achève sa spatialisation sous la forme d'installations et Elja-Lilsa Ahtlla ou Doug Aitken tirent parti, à des fins narratives et temporelles, sensorielles et cognitives, de la multiplication des écrans et confèrent au spectateur le rôle de monteur.

    Entretiens avec Eija-Lilsa Ahtila, Doug Aitken, Tacita Dean, Stan Douglas, Douglas Gordon, Pierre Huyghe, Shirin Neshat, Sam Taylor-Wood.
    Par Régis Durand, Térésa Faucon, Greg Hilty, Richard Leydier, Anaël Pigeât, Damien Sausset, Robert Storr, Christine Van Assche, Marine Van Hoof.
    Préface d'Étienne Hatt.

  • Roni horn

    Collectif

    • Phebus
    • 3 Juillet 2009
empty