Histoire de l'art

  • Contrairement aux idées reçues, l'artiste contemporain s'inspire volontiers des chefs-d'oeuvre du passé. Avec ce livre, Élisabeth Couturier effectue une passionnante traversée de l'histoire de l'art, repérant dans une oeuvre actuelle une reprise, un clin d'oeil, une citation effectuée vis-à-vis d'un maître ancien. L'artiste d'aujourd'hui continue ainsi à tisser le fil rouge qui relie les créateurs d'une génération à l'autre, et cela donne lieu à des confrontations visuelles inédites et étonnantes.

  • Catalogue de l'exposition « Ex Africa » qui vise à montrer et à faire comprendre les relations qui existent aujourd'hui et depuis la fin du XXe siècle entre les arts contemporains et les arts africains anciens. Il s'agit d'en finir avec la notion de primitivisme telle qu'elle était énoncée en 1984 dans l'exposition « Primitivism » au MoMA et de montrer que les idées et les formes propres à ces arts sont aujourd'hui plus vivantes que jamais.

  • She-Bam Pow Pop Wizz ! retrace l'histoire ouverte d'une génération de femmes européennes et nord-américaines qui ont contribué avec audace et flamboyance au pop international. Leurs oeuvres, à l'image des bandes dessinées, regorgent de couleurs arc-en-ciel et vibrantes. Par des voies plurielles, elles envisagent un monde autre, aux formes rêvées, et parient sur la construction d'un monde meilleur.
    Love is all we need !

  • Le livre Un premier volume sur l'art de la Préhistoire 20 oeuvres majeures de la Préhsistoire, à découvrir de façon ludique et didactique.Les chefs-d'oeuvre de l'art pariétal (peinture, gravure) et mobilier (sculpture)Une sélection mondiale : Europe, Amérique, Afrique, Asie, OcéanieDes pages thématiques sur les différentes périodes de la Préhistoire, les techniques et les analyses plus poussées de certains lieux emblématiques.La collection Une collection encyclopédique originale en 7 volumes sur les grands moments de l'histoire de l'art : Préhistoire / Antiquité / Moyen-Âge / Renaissance / Époque moderne / XIXe siècle / XXe siècle Un voyage visuel et instructif à travers une période artistique :  -  grâce à la découverte de 20 oeuvres majeures de cette période - des remises en contexte temporel, géographique et thématique par des doubles pages dédiées.

    Chaque oeuvre est présentée par :  - un texte informatif court, scindé en petits encarts thématiques enrichis d'illustrations - une découverte visuelle progressive grâce à des pages-cache  

  • Croît de la pollution, raréfaction des ressources, dérèglements météorologiques, réchauffement climatique - Le désordre écologique est en route, lourd de menaces pour la survie des espèces, dont la nôtre.
    Bien des créateurs, conscients de l'urgence d'une réplique « verte », s'engagent et instituent de nouvelles normes d'expression, d'essence écologique. Pour changer les mentalités, pour réparer, pour refonder l'alliance avec la Terre, jusqu'à nouvel ordre notre unique zone d'habitat possible. Car l'anthropocène est là, cette ère de la vie de notre planète où les effets de l'activité humaine affectent celle-ci, en surface et dans l'atmosphère, plus que l'action tellurique. Ce qu'il faut, c'est agir, s'investir, susciter une symbolique du combat et de l'éthique.
    Adaptées aux exigences du développement durable, les oeuvres plasticiennes éprises d'écologie adoptent des formes inusitées : travail dans et avec la nature, développement de laboratoires, pratique du recyclage et des interventions éphémères, création collaborative et poétique de la responsabilité...
    L'annonce d'un âge nouveau de l'art.

  • Depuis une vingtaine d'années, Edith Dekyndt repense l'interdépendance de l'oeuvre et de son contexte de présentation en termes de spatialité et de temporalité étendues à l'écosystème du monde. Ce catalogue offre une approche sélective de son travail à l'occasion d'une double exposition au Consortium et au Wiels.
    L'oeuvre d'Edith Dekyndt se caractérise par des formes minimales qui jouent avec les conditions et les limites de la perception, elle touche à des questions qui sont devenues essentielles, notamment celle des relations qui se tissent entre l'homme et son environnement. Edith Dekyndt avance à partir d'expérimentations qui visent à rendre visible les énergies qui animent le monde. Pour cela, elle mélange les sciences et la magie, la technique et l'intuition, son abstraction prend racine dans l'expérience physique de la matière. Derrière l'élégance de son minimalisme grouille la multiplicité du vivant, comme dans ce tas de fumier dont elle filme les vapeurs qui s'échappent au petit matin. Selon les mots de Vinciane Despret, son oeuvre témoigne de la diversité des façons dont les choses et les êtres font compter leur environnement. Dekyndt nous propose de percevoir comment les choses et nous devenons réciproquement sujets et objets d'expérience. Et comment, dans ces expériences, par un jeu constant de relais et de médiations, nous échangeons nos propriétés.
    Les expositions au Consortium et au Wiels incluent des oeuvres fabriquées avec des substances, des organismes et des phénomènes trouvés à proximité. Les deux présentations ne comprennent aucune oeuvre identique et leurs agencements suivent des directions différentes, réfutant ainsi le principe du « libre échange » de l'itinérance sans enracinement trop souvent appliqué aux manifestations artistiques. Edith Dekyndt aura conçu et réalisé des ensembles d'oeuvres similaires - et non identiques - pour ses deux expositions, suivant une structure et narration parallèles, rejetant ainsi de façon subtile l'attraction du principe de répétition mécanique.
    Publié à l'occasion de la double exposition éponyme au Consortium, Dijon, du 30 octobre 2015 au 24 janvier 2016 et au Wiels, Bruxelles, du 5 février au 24 avril 2016.

  • Le catalogue présente l'ensemble des 41 tableaux appartenant à la collection Mellon du Virginia Museum of Fine Art exposé au Musée de la Chasse et de la Nature. Deux essais introductifs, l'un rédigé par le conservateur de la collection Mellon, Mitchell Merling, et l'autre par Olivier Meslay, spécialiste de l'art anglais, viennent éclairer l'histoire de la donation par Bunny et Paul Mellon d'une partie de leur collection au VMFA et mettre en perspective cet ensemble de tableaux dans le contexte du Sporting art, un genre pictural cher à ces collectionneurs. Les oeuvres sont étudiées sous forme de notices rédigées par les spécialistes de chaque artiste, ainsi que l'ensemble des biographies des peintres exposés.

  • Une étude approfondie du dispositif d'exposition du diorama aux États-Unis au début du XXe siècle, lieu de création et de médiation des savoirs, mais aussi de construction politique de l'histoire, entre art, anthropologie et sciences naturelles.
    Les dioramas sont des dispositifs d'exposition à la frontière de différentes disciplines (art, anthropologie, sciences naturelles), dont l'usage s'impose au cours du XIXe siècle notamment suite aux réformes cherchant à développer la dimension pédagogique des musées. Ce livre étudie les dioramas anthropologiques de deux musées états-uniens au début du XXe siècle : le musée d'Histoire naturelle de New York (avec les installations assemblées par l'anthropologue allemand Franz Boas) et le musée de l'État de New York (et ses dioramas supervisés par l'archéologue autochtone Arthur C. Parker). Tandis que les dioramas incluant des figures humaines font aujourd'hui l'objet de vives critiques et sont progressivement démantelés, une étude approfondie du travail des artistes et des scientifiques qui les ont réalisés permet d'éclairer leur genèse. Lieu de création et de médiation des savoirs, mêlant moulage, peinture, sculpture, photographie et objets collectés, les dioramas construisent une histoire qui est toujours politique. Ils fabriquent une vision de l'altérité mais aussi du passé qui fait coulisser l'espace et le temps au sein du musée.

empty