Littérature Enfants

  • L'Appel de la forêt (paru en 1903) est un roman de formation. Ou plutôt de dé-formation, de dé-civilisation : il raconte un retour aux origines primitives, la régression à un état enfoui dans la mémoire ancestrale de l'espèce, le réveil des instincts sauvages anesthésiés par la domestication.
    London défend l'idée d'une intelligence animale, qui se manifeste sous forme de sensations, d'émotions et d'une raison rudimentaire, une faculté de raisonnement simple. C'est la thèse qu'il soutient et met en scène dans son roman. Il développe en particulier la question de l'apprentissage et de la mémoire : la mémoire individuelle du chien, qui tire les leçons de ses expériences successives, et la mémoire de l'espèce, qui exerce sur les comportements de Buck une emprise de plus en plus puissante. L'animal apprend de ses expériences, notamment de la souffrance qu'il endure et de l'amour qu'il porte à son maître (dont il vengera la mort). Il a ainsi une forme de conscience. Ce chien sent, aime, comprend, souffre : il est notre frère. London donne à son héros chien-loup la dignité d'un membre de la famille qui serait «différent». Buck est incontestablement un personnage auquel tout lecteur peut s'identifier - et ainsi presque une personne.

  • Croc-Blanc

    Jack London

    Dans les bars de Dawson City, Jack London écoute les histoires de bêtes sauvages rencontrées dans les forêts du Grand Nord, que racontent les chercheurs d'or. Il lit Darwin, se passionne pour la théorie de l'évolution. Se nourrissant à toutes les sources, travaillant avec une énergie indomptable, il écrit en 1906 ce conte cruel. Roman de formation, Croc-Blanc fait entrer le lecteur dans la conscience d'un loup : nous partageons ses émotions, nous vivons ses aventures de liberté et de servitude, de souffrance, de combat, d'amour filial. En donnant à l'animal la merveilleuse consistance d'un personnage à la fois étrange et familier, London se fait précurseur : il montre le caractère relatif de la frontière entre les espèces, et installe l'hypothèse d'une intelligence animale. De la révélation du monde extérieur jusqu'au final inattendu, il fait partout l'éloge de l'élan vital qui régit l'existence de toute créature vivante.

    Traduit de l'anglais (États-Unis), postfacé et annoté par Marc Amfreville et Antoine Cazé. Chronologie et bibliographie de Philippe Jaworski.

  • Cabane en bois, observation des nuages... Eloi joue dans les bois avec son amie Oifa !
    Des phrases courtes et simples jouant sur la répétition du son, un vocabulaire adapté au lecteur débutant... : toutes les clés sont là pour que l'enfant débute avec plaisir son apprentissage de la lecture et du son [oi]. Spécialement conçue pour déchiffrer ou réviser un son à travers une histoire, cette collection saura ravir tous ceux qui vont ou viennent d'entrer au CP, et qui ont déjà envie de lire !

  • « - N'oubliez pas, demain c'est la sortie en forêt !
    Rappelle Maître Luc à ses élèves.
    - Youpi ! s'écrie la classe à l'unisson.
    - Tu crois qu'on verra des sangliers ?
    Demande Mia à Noé. » 1 histoire + 1 dico illustré + des activités ludiques.

  • À la fin des années 1950, Rachel Carson se concentra sur la protection de l'environnement et sur les problèmes causés par les biocides de synthèse. Ceci la conduisit à publier «Silent Spring» («Printemps silencieux») en 1962 qui déclencha un renversement dans la politique nationale envers les biocides - conduisant à une interdiction nationale du DDT et d'autres pesticides. Le mouvement populaire que le livre inspira conduisit à la création de l'Environmental Protection Agency. Carson reçut à titre posthume la médaille présidentielle de la Liberté. Un prix international décerné aux défenseurs de l'environnement porte son nom, le Prix Rachel Carson, décerné depuis 1991.

  • Le jardinier Moustache a découvert une chose merveilleuse : Tistou, son jeune élève, a les pouces verts. Aves des roses à l'hôpital, du chèvrfeuille sur la prison, la ville est transformée. Mais que se passera-t-il si les canons de Monsieur Père disparaissent sous les églantines ?

  • Maître Noé, neuf ans, a été mandaté par un certain Marcel, pour sauver le peuple des chauves-souris... Entre un congrès, réunissant 1 400 invitées, une par espèce, une expédition au Jardin des Plantes et les découvertes des chercheurs, embarquez pour un conte haut en couleurs ! Maître Noé n'est pas au bout de ses peines.

  • Ce conte de Noël d'Andersen, paru en 1844, met en scène un petit sapin impatient de grandir.

  • De larges extraits du "Bestiaire" réunissent des quatrains inspirés par les animaux les plus familiers ou les plus aimés des enfants : du chat à la sauterelle en passant par le dromadaire et le dauphin.

  • Dans la jungle, un petit singe blanc très gourmand découvre un épi de maïs. Décidé à le garder pour son repas du soir, il le cache au pied d'un palmier. Mais catastrophe, le soir venu, le palmier refuse de le lui rendre. Il faudra toute la force de persuasion et l'entraide en chaîne du feu, de la rivière, du tapir, du jaguar et des chasseurs pour que le petit singe blanc puisse récupérer son trésor.

  • Fables d'Esope

    Jean-François Martin

    • Milan
    • 19 Septembre 2018

    Retrouvez les fables les plus connues d'Esope, qui inspira le célèbre La Fontaine. Une adaptation fidèle et moderne du texte original et des illustrations de Jean-François Martin pour découvrir ou redécouvrir ce grand classique de la littérature. Prix gagné : Le Bologna Ragazzi Award catégorie « Fiction ».

    La poule aux oeufs d'or, la cigale et les fourmis, le rat des champs et le rat de ville... autant de récits qui nous étonnent encore aujourd'hui par leur côté universel et leur modernité. En effet, les the`mes abordés dans ces textes écrits au VIIe sie`cle avant J.-C. sont encore au coeur des préoccupations et des rapports humains d'aujourd'hui : la jalousie, l'orgueil, la cupidité, la ruse...
    Les illustrations de Jean-François Martin occupent une page entie`re pour chaque fable, et sont de beaux tableaux aux couleurs chaudes.
    Remises à l'honneur par de magnifiques illustrations, ces fables sont à découvrir ou redécouvrir.

  • "Éveil", "traces", "la couleur du temps", "ricochets"...
    Des saynètes comme autant de moments de vie, où l'on regarde, s'interroge, grandit, avance, stagne, ou rebondit...  À travers un texte et illustrations épurés, des couleurs douces et une mise en pages poétique et graphique, ce très bel album aux influences asiatiques, écrit et illustré par Sandrine Kao, mêle questionnements, doutes, vie et amitié, pour regarder, s'interroger, s'aimer.

empty