Tallandier

  • Ce chapitre gourmand de l'histoire des mentalités jette un regard friand sur les arts de la table et les nouvelles pratiques culinaires de l'Europe du XVIIIe siècle.
    Piero Camporesi entraîne le lecteur dans une promenade à travers le paysage sensuel de la cuisine des lumières. L'exotisme et la légèreté succèdent à la barbarie des tablées graisseuses afin d'exalter la finesse des corps. Sous sa plume, la lumière douce des chandeliers anime le chatoiement des couleurs et le ballet des mets. Tel un voyageur gastronome, il présente à travers une myriade de textes inédits les tables modernes et leurs délicieux ordres géométriques. Le raffinement et la sensualité des sociétés galantes s'incarnent dans ce goût du chocolat, auquel on prête les vertus les plus fantaisistes.

  • La Collection Pinault fait événement en ouvrant, dans la Bourse de Commerce de Paris, un musée d'art contemporain. Pour transformer ce lieu historique situé au coeur de la capitale, François Pinault s'est adressé, comme il l'avait déjà fait à Venise, à Tadao Ando. Tissant un dialogue entre passé et présent, l'architecte japonais transfigure un des monuments emblématiques du patrimoine parisien.

    Conçu comme une promenade architecturale, le livre s'ouvre sur la colonne Médicis construite à la Renaissance et se ferme sur le cylindre en béton de Tadao Ando. Le lecteur visite également la Halle au blé édifiée sous le règne de Louis XV, transformée en Bourse de Commerce lors de l'Exposition universelle de 1889. Retraçant l'évolution du bâtiment, dans son architecture comme dans ses usages, l'auteur nous livre la première histoire de la Bourse de Commerce, qui a enfin retrouvé son rôle de figure de proue du quartier des Halles rénové.

  • Alors que le loup recolonise l'Europe, la question de la « cohabitation » ne se cantonne plus aux « espaces naturels ». Les régions de plaine sont touchées. Au regard de l'histoire, le processus de « restauration » qui s'effectue tient à l'inversion du statut de l'animal sauvage : jadis « nuisible », le loup est devenu, à marche forcée, « strictement protégé ».

    Devant ce retour inédit, les hommes se divisent, comme ils l'ont fait des siècles durant pour chasser leur concurrent. Tandis que l'on hésite pour trouver des compromis, le loup étend son territoire. Aujourd'hui il place les sociétés humaines dans une situation inéquitable : une minorité paie le prix des décisions prises en haut lieu. Frappés de plein fouet, éleveurs et bergers protestent. La situation contraste avec le temps où un consensus régnait entre villes et campagnes.

    Dans cette situation d'urgence un état des lieux s'impose à la lumière du passé et du présent, en France comme à l'étranger. Du 9 au 12 octobre 2013, une rencontre a réuni pour la première fois historiens et sociologues, géographes et écologues, chercheurs et spécialistes, acteurs et victimes, témoins et observateurs. Elle s'est tenue à Saint-Martin-Vésubie dans les Alpes-Maritimes, site emblématique du loup. En voici les résultats qui interpellent les politiques et les opinions publiques. Vingt ans de recolonisation engagent les décideurs à tenir compte des réalités, après une réflexion contextualisée selon les territoires. L'homme et le loup ? Un contrat à renégocier.

  • In January 2021, the Pinault Collection will make the headlines by opening a new museum of contemporary art in Paris' Stock Exchange. To transform this historic place located in the heart of the capital, François Pinault turned to Tadao Ando, as he had already done in Venice. Weaving a link between past and present, the Japanese architect transfigures one of the iconic monuments of Parisian heritage.
    Designed as an architectural walk, the book opens on the Medici column built during the Renaissance and closes on the concrete cylinder of Tadao Ando. The reader also visits the Halle au Blé built during the reign of Louis XV. Admired by its contemporaries for its circular shape, constituting a resolutely original bias, soon reinforced by the addition of a metal dome - a real technological feat -, it was transformed into a stock exchange during the Universal Exhibition of 1889.
    Tracing the evolution of the building, in its architecture as in its uses, the author focuses on the use of circles in architecture, the preservation of a unique heritage and the aesthetics of concrete. This work constitutes the first history of the Bourse de Commerce, from the 16th century to the installation of the Pinault Collection. Considered at the turn of the 18th and 19th centuries as one of the most popular places in the capital, the Bourse de Commerce has finally regained its position as a beacon of its district, Les Halles.

  • De la pibole figurée sur les enluminures du Livre de la chasse de Gaston Phébus, au xve siècle, jusqu'à la trompe de Dampierre, longue de 4,54 m et enroulée sur un tour et demi (à la Dampierre), puis sur deux tours et demi (à la Dauphine), l'histoire de la « corne de chasse » se confond avec celle de la vénerie. Les fanfares qu'on a composées pour elle rythment les actions de chasse et clôturent la journée, qu'on ait pris l'animal ou non. « Le son du cor, le soir, au fond des bois » qu'affectionne Alfred de Vigny est familier de tous les randonneurs ou autres cueilleurs de champignons. Ce qu'on sait moins, c'est la valeur instrumentale de la trompe, sa richesse chromatique lorsqu'elle s'intègre à d'amples formations orchestrales. Lully, Philidor, Haydn ont composé pour elle. Et aujourd'hui, mieux que jamais, la trompe retrouve la place qui fut la sienne dans les grandes compositions symphoniques.

empty